Quelle position pour la langue?

Écrit par Claire Stancu

La position de l’arrière de la langue (le dorsum de la langue plus exactement) a une grande influence sur les harmoniques qui renforcent les notes que nous chantons:

une langue plutôt aplatie dans la bouche renforcera les harmoniques graves, assombrissant ainsi le son, tandis qu’une langue dont l’arrière est relevé (comme pour dire la dire la voyelle «i» ou la syllabe «-ing») favorisera les harmoniques aïgues et donnera un son plus clair.

Vous pouvez décider en fonction de la couleur recherchée la position qui vous convient le mieux. Néanmoins, une langue toujours plate rendra l’accès aux aigus plus difficiles, et parce que le paramétrage acoustique est alors en faveur des harmoniques graves, l’oreille risque dans certains cas d’entendre la note trop basse. De plus, si une même phrase chantée fait alterner - ce qui est la plupart du temps le cas! - des voyelles comme le «i» où l’arrière de la langue est spontanément relevé et des voyelles comme le «a» où elle a tendance à s’aplatir, les différences entre les harmoniques favorisées par ces positions de langues respectives donneront à l’oreille moins d’homogénéité que si la langue restait placée à un même endroit. Ces particularités de la donne acoustique sont donc à prendre en considération lorsque nous chantons.

Faites cette petite expérience, en vous enregistrant:
Sur une note confortable, chantez le mot «Italie» deux fois lentement, de deux façons différentes:
la première fois sans intervenir consciemment sur la position de votre langue. Celle-ci baissera probablement sur la deuxième syllabe du mot, qui contient la voyelle «a»: tout se passe comme si les côtés de la langue perdaient le contact avec les molaires supérieures.
Maintenant, rechantez les trois mêmes notes en essayant de maintenir sur chaque syllabe le contact des côtés de la langue avec les molaires supérieures (oui je sais, c’est super difficile, on a l’impression de dire un «a» qui ressemble à tout sauf à un «a»!)
En vous repassant l'enregistrement, écoutez ce qu’il en est de l’effet des deux positions de langues différentes sur la coloration et sur l’homogénéité de ces quelques sons.

N’hésitez pas à refaire l’exercice en tenant les notes plus longtemps, afin de vous habituer aux sensations nouvelles dans votre langue. Amusez-vous avec les textes de vos chansons pour décider consciemment quelle position de langue vous permet de vous approcher du son que vous cherchez (à noter: on pourra toujours compenser la «clarté» d’un son produit avec la langue haute en modifiant certains autres paramètres vocaux afin d’obtenir une couleur plus sombre)